Campagnes emailing et plaintes pour spam

Les FAIs et les plaintes pour spam

Les FAIs sont draconiens dans votre manière de gérer les plaintes pour spam. Un routeur professionnel se doit de mettre en place des boucles de retour avec l’ensemble des FAIs, lorsque ceux-ci proposent effectivement une boucle de retour.  Parfois, les opérateurs locaux ne proposent pas de boucles de retours. Ceci peut être intentionnel: leur système de monitoring reste interne, et passé un taux de plaintes pour spam jugé excessif, votre nom de domaine peut être tout simplement blacklisté de manière définitive.

 Dans le cas où une boucle de retour existe- comme c’est le cas avec gmail, yahoo, hotmail, aol, live, les adresses se plaignant pour spam doivent être désactivées par votre routeur en temps réel. Ainsi une personne qui s’est plaint pour spam ne recevra plus jamais d’emails de votre part.

Un taux de plaintes pour spam à ne pas dépasser

Votre taux de plaintes pour spam (nombre de plaintes/ nombre de mails envoyés) ne doit en aucun cas être supérieur à 0.1%. En effet, au-delà de ce score, votre délivrabilité et la réception de vos emails dans la Inbox pourrait être directement impactée.

Votre taux de délivrabilité doit même être excellent, si vous savez rester en dessous d’un taux de plaintes pour spam de 0.05%.

Alors comment éviter de dépasser la barre fatidique ?

Voici une série de conseils à mettre en pratique:

– Positionnez le  lien de désinscription en haut et en bas. Cela évitera à l’internaute d’être frustré parce qu’il ne trouve pas comment se désinscrire de votre liste.

– Privilégiez le double opt-in: cela vous évitera d’enregistrer dans vos bases des adresses rentrées par des robots spammeurs sur votre site.

– Aux points de collection de vos adresses, mentionnez la fréquence de réception de vos newsletters, afin que l’internaute sache à quoi s’attendre.

-Rappelez en en-tête de vos emails pourquoi la personne reçoit ce message. Par exemple:  “Vous recevez ce message car votre adresse email@email.com est abonnée à notre newsletter”.

-N’envoyez pas d’emails non sollicités !