C’est l’heure de dire au revoir ? Comment gérer ses destinataires inactifs.

Se séparer n’est pas chose facile. Et souvent nous avons du mal à être celui qui fait le premier pas. Mais parfois, le faire est non seulement préférable mais surtout rentable. Vous n’êtes pas encore sûr de ce que vous devez faire avec vos destinataires inactifs ? Lisez ce qui suit et vous serez en mesure de décider.

Sur la totalité de votre mailing list, il y a des chances qu’une quantité non négligeable de destinataires figurent parmi ceux qui n’ouvrent tout simplement plus vos emails. Ils préfèrent les envoyer directement vers les spams, les marquer indésirables, les supprimer de suite ou simplement ne pas les ouvrir si le contenu ne les intéresse pas. Mais attention, ce n’est pas parce qu’un de vos destinataires ne s’est pas désinscrit, alors que vous savez qu’il ne lit plus vos emails, que vous n’êtes pas en droit de le faire !

rupture

Pourquoi ne devez-vous pas conserver une mailing list incorporant des destinataires inactifs ?

Une énorme mailing list, dont la plupart des contacts sont inactifs ne vous apportera rien de bon, bien au contraire. Ce n’est pas que dans les faits la qualité prime sur la quantité, c’est plutôt que dans ce domaine, la quantité peut vous leurrer. Même si vous disposez d’une mailing de 100 000 contacts, si seulement 10 000 d’entre eux ouvrent vos emails durant une période précise, votre contenu n’atteindra que 10 000 personnes ; Ce sera donc votre véritable mailing list et c’est le nombre précis de destinataires qui reçoivent vos messages.

En marge de cela, s’il y a réellement des destinataires qui vous envoient directement dans les spams, cela peut altérer le taux de délivrabilité de vos emails et commencer par vous classer de façon automatique comme spammeur pour d’autres destinataires également. Vous ne voulez certainement pas que cela se produise ?

Pour finir, gardez en tête qu’une monstrueuse liste de destinataires, dont la plupart sont inactifs, peut saboter la fiabilité de vos statistiques. Pour être en mesure d’obtenir des données réelles sur les emails que vous envoyez, ceux qui fonctionnent, comme ceux qui ne donnent rien, ainsi que d’autre données significatives, vous avez besoin d’une mailing list qui reflète de vrais chiffres.  Si votre taux d’ouverture est faible et que vous ne compreniez pas pourquoi, il y a de fortes chances pour que la cause réside dans votre mailing list.

Le mois dernier ActiveTrail a démarré une opération de filtrage des destinataires qui a fait grimper le taux d’ouverture des emails que nous vous envoyons de 25 à 40-50% ! Aimeriez-vous savoir comment nous avons fait ?

Nous avons réuni pour vous les meilleures méthodes de gestion des destinataires inactifs et surtout les plus efficaces :

Une campagne de désinscription – séparation progressive

Créez un groupe dynamique de destinataires n’ayant pas ouvert vos campagnes durant l’année/semestre/trimestre écoulé.  Vous enverrez un email à ce groupe, une campagne automatique envoyée à tous ceux qui intègrent cette liste (soit ceux qui n’ouvrent pas vos emails sur la période désignée), vous serez alors en mesure de passer en revue le statut de ces destinataires inactifs.

En quoi consistera cette campagne ? Vous avez toutes sortes de possibilités :

Un email de feedback et gestion des préférences

Une des options que vous avez consiste à envoyer une campagne de gestion des préférences. L’objet de l’email se doit d’être très accrocheur, intrigant et personnel, de manière que les destinataires, qui n’ont pas l’habitude d’ouvrir vos emails, décident cette fois de le faire.  Une ligne qui pourrait ressembler à celle-ci : « Nicolas, quel type de contenu aimeriez-vous recevoir ? »

Dans l’email proprement dit, vous pouvez faire un sondage, en utilisant notre système de sondage dédié, qui interrogera le destinataire sur les raisons qui le conduisent à ne pas ouvrir vos emails et donc, obtenir un feedback relatif à leur contenu.  De façon différente, si vous postez sur plusieurs sujets et disposez de différentes mailing lists vers lesquelles vous les orientez, l’email pourrait diriger vers une page de gestion des préférences à travers laquelle vos destinataires cocheraient les sujets à propos desquels ils aimeraient recevoir vos emails.

Une remise spéciale

Si vous tenez une boutique en ligne, vous pouvez offrir une remise spéciale à vos destinataires afin de les encourager à poursuivre la réception de vos emails. La ligne d’objet de l’email doit être personnelle et claire, ainsi votre email recevra l’attention particulière que vous en attendez et donc il faudra rédiger quelque chose du genre : « Stéphanie, il semble que nous n’ayons pas échangé depuis un moment. Nous aimerions vous faire un cadeau » et joignez un coupon de réduction à l’email.

Si par cette cette campagne, vous vous arrangez pour « sauver » quelques destinataires, il n’y aura plus de doute sur le fait que votre travail ait été payant.  Cependant, vous comprenez que vous ne pouvez probablement pas continuer à impliquer les destinataires qui n’ont même pas daigné regarder votre campagne de désinscription. Il est donc temps de les laisser de côté. Une fois que vous aurez constaté en amont le pourquoi, vous ne trouverez plus cela si bouleversant de resserrer votre mailing list étant donné le peu de considération que ces destinataires ont eu pour votre travail. Alors ne jouez pas les timides au moment de supprimer ces destinataires inactifs.

La séparation est douloureuse, mais efficace

Parfois il ne reste plus qu’à couper le lien, les ponts, en bref, dire au revoir.  Si vous ne voulez pas vous lancer dans la gestion de groupes dynamiques et de mailing list segmentées, cela semble être la meilleure solution pour vous.  Si vous avez un nombre important de destinataires n’ayant jamais ouvert vos emails, ou ne l’ayant pas fait de l’année, du semestre ou du trimestre (selon ce que vous aurez déterminé), il apparaît que ce soit vraiment l’heure des au revoir et de consacrer enfin vos efforts sur de nouveaux destinataires.

Séparation dynamique

C’est tellement bien qu’il y ait des solutions intelligentes et dynamiques qui facilitent un emailing bon et efficace. Vous rappelez-vous du groupe dynamique créé pour la campagne de désinscription ? Un groupe dynamique de destinataires n’ayant pas ouvert vos emails durant le semestre écoulé ?

Ce qu’il vous reste à faire est de créer une liste de destinataires qui ont ouvert vos emails durant le dernier semestre et de continuer à leur en envoyer !  De cette manière vos emails ciblent précisément ceux qui les ouvrent et s’intéressent à vous, au moins une fois tous les six mois. Le groupe est dynamique puisqu’il ne conserve que les destinataires qui continuent d’ouvrir vos emails et déplace les autres dans le second groupe (celui de ceux qui ne les ouvrent pas).

Si vous avez élaboré une campagne de désinscription particulière comme dans la première option, que des destinataires ont ouvert le message (et ne se sont pas désinscrits), créez une règle qui les renvoie dans le groupe de ceux qui ont ouvert les emails durant le dernier semestre, et ainsi continuez à leur en envoyer.  C’est chouette, non ?  C’est aussi ce que nous pensons, et c’est cette option que nous avons choisie, ainsi nos destinataires seront satisfaits et ne recevront pas d’emails qui ne les intéressent pas.

Après que vous ayez choisi la meilleure solution pour gérer vos destinataires inactifs, il y a tout un tas d’autres choses que vous pouvez faire pour améliorer la qualité de votre mailing list :

  • Plongez-vous dans les autorépondeurs et tableaux de bord automatisés En utilisant les autorépondeurs, vous concevez une série d’emails pour les nouveaux inscrits. Si cette série est bien conçue, vos contenus et vidéos y apparaîtront et cela permettra à vos nouveaux inscrites d’avoir une bonne occasion de faire votre connaissance. À travers le nouveau système d’automatisation qu’ActiveTrail, vous serez à même de créer un tableau de bord marketing automatisé qui agira en fonction du comportement de vos destinataires. Ainsi, un client qui, par exemple, n’ouvre pas votre email, recevra dans la foulée un SMS, ou peut-être un email différent, que vous aurez conçu pour ceux qui n’a pas voulu ouvrir l’email. L’autorépondeur vous donne une formidable opportunité de transformer vos abonnés en fans passionnés, alors ne faites pas l’impasse sur cet fonctionnalité.
  • Si vous ne voulez pas priver définitivement vos destinataires inactifs de vos emails, pensez à baisser la fréquence d’envoi. Créez un groupe dynamique avec des emails à différents intervalles ; ainsi par exemple, pour un groupe de destinataires n’ayant pas ouvert vos emails durant le dernier semestre, vous continuerez de leur en envoyer, mais seulement 50% de fois moins que pour les autres destinataires.
  • Investissez-vous dans les pop-ups et les formulaires. Passez en revue la façon dont vous recueillez des prospects, veillez à rédiger des emails portant sur des sujets que vous deviez traiter, et aussi, lorsque vos destinataires s’inscrivent à votre mailing list, ils sachent ce qu’ils vont obtenir de vous.

Et voilà, nous espérons vous avoir aidé dans la gestion des « au revoir » inévitables et n’oubliez pas que chaque séparation est un nouveau départ. Le nettoyage et l’organisation de votre mailing list sont de bons moyens d’améliorer la façon dont vous utilisez les emails, d’améliorer votre taux d’ouverture, de délivrabilité et en bref – d’être un pro de l’email.

Vous voulez en savoir comment créer une campagne d’email marketing gagnante ? Voici 10 étapes à suivre pour créer une newsletter à succès

Suivez-nous sur notre blog.