Comment ne pas devenir un Spammeur – 10 choses à savoir pour ne pas finir en Spam

Qu’on se le dise personne n’aime “se faire jeter”. Surtout après avoir investi  dans une campagne, on n’a pas envie qu’elle finisse dans le courrier indésirable !

C’est pourquoi ActiveTrail  fait son maximum pour assurer un pourcentage optimal de délivrabilité de vos emails et empêche ses derniers d’arriver dans les spams de vos destinataires. Cependant il vous reste encore quelques petits détails à régler pour parfaire vos envois.

Tout d’abord, aimeriez-vous savoir d’où vient le mot Spam ? Jetez donc un œil à ce sketch des Monty Python :

Comment agissons-nous pour assurer une délivrabilité optimale des emails envoyés par ActiveTrail ? 

  • Les vérifications automatiques : ActiveTrail effectue des contrôles sérieux et prend en charge les normes d’authentification SPF et DKIM. Le respect de ces normes assure la compatibilité entre le serveur d’ActiveTrail et le serveur de votre société. Ses vérifications minimisent aussi les risques d’usurpation d’identité ou de fraude par un tiers, et en cas d’incompatibilité, les emails sont bloqués.
  • Lors d’envois de mailing ActiveTrail utilise un grand nombre d’adresses IP (si un des email est envoyé en spam cela n’a pas d’incidence sur le reste des clients)
  • Détection automatique des destinataires qui vous ont désignés comme spammeur et gestion des adresses erronées.
  • Politique anti-spam :  ActiveTrail respecte une politique anti-spam, il ne loue ni ne prête ni ne vend des listes d’adresses emails. ActiveTrail ne permet pas non plus l’utilisation de son service d’envoi de mails à ses clients qui n’ont pas obtenu le consentement préalable de leurs destinataires. Pour en savoir plus sur la politique anti-spam d’ActiveTrail, cliquez sur le lien.
  • Système de réclamation clients : ce système permet d’obtenir un retour client  notifiant le taux de désabonnement, les erreurs et les plaintes relatives à chaque campagne. En fonction des résultats, vous pourrez agir en conséquence.
  • Ceci est un bref résumé des solutions qui permettront à vos mails d’arriver à destination. Pour optimiser votre taux de délivrabilité et mettre toutes les chances de votre côté, voici quelques conseils supplémentaires :

10 choses à faire pour ne pas finir en spam :

1. Ne soyez pas un spammeur

Ne pas atterrir dans les spams cela veut dire ne pas être soi même un spammeur. La loi stipule qu’un mail ne peut être envoyé à un destinataire non consentant. Lisez les règlements, consultez un avocat et assurez-vous que vos mails sont conformes à la loi. Ainsi vous pourrez faire en sorte que vos destinataires ne vous classifie pas en tant que spammeur alors que vous n’en êtes pas un.

2. L’email de remerciement avec double opt-in

Une fois que vos destinataires ont accepté de recevoir vos emails ou se sont abonnés à votre mailing-list via votre formulaire d’inscription, envoyez-leur un email de remerciement. Les remerciements rappellent tout à d’abord au client que c’est chez vous qu’il s’est inscrit, et lui montre à quoi un de vos email type ressemble (donc pas de risque qu’il vous signale comme spammeur…).

De plus, utilisez l’email de remerciement afin d’obtenir le double opt-in de vos destinataires. Un double opt-in est une option d’inscription qui les enregistre automatiquement dans la base clients de vos futurs mailings.

Dans l’email de remerciement que vous envoyez, vous insérez un lien internet. Le destinataire selon les conditions générales ne peut intégrer votre listing clients qu’en cliquant sur le lien de confirmation d’inscription. L’email de remerciement est une option WIN WIN ou chaque partie est gagnante.

Cette option permet d’assurer une baisse du nombre de “désabonnement”, un taux d’ouverture de mails plus élevé, et renforce le lien entre l’expéditeur et le destinataire.

Ci-dessous un exemple de mail de remerciement type comprenant un double opt-in :

exemple de opt-in

3. Un email de remerciement avec un coupon/ un appel à l’action/ un motivateur d’achat

Gmail par exemple, va classer vos mails, en spam, en promotions, en offres commerciales, etc… en fonction du comportement que vos destinataire aura face à votre email. Ainsi si votre destinataire a envoyé votre mail dans les spams une fois, il y a de fortes chances que vous vous retrouviez considéré comme spammeur la fois suivante…et pas seulement avec ce destinataire en question. De même, si un abonné à votre mailing ouvre votre email et clique dessus, Gmail va vous surclasser, augmentant vos chances d’atteindre directement la boîte de réception principale du destinataire.

En plus du double opt-in, vous pouvez aussi augmenter vos chance de délivrabilité en incluant un call to action en dessous du mail de remerciement sous la forme d’un coupon et/ou un bouton qui redirigera le destinataire sur votre site internet.

Non seulement cela peut développer les ventes mais augmenter également votre traffic (le passage et le nombre de visiteurs en ligne), mais cela indique surtout à leurs serveurs emails le comportement de vos destinataires qui sont enregistrés comme positifs à recevoir vos mails.

Regardez cet exemple type d’email de remerciement :

coupon designmodo

4. Une demande d’ajout à une liste de contacts ou d’expéditeurs sécurisés

La meilleure façon d’atteindre la boite de réception de vos destinataires est qu’ils vous ajoutent à leur liste de contact ou qu’ils vous ajoutent à leurs listes d’expéditeurs sans risque. Pour ce faire demandez-leur directement de vous enregistrer en tant que tels.

Encore une fois l’email de remerciement est aussi efficace pour accéder à vos demandes. Vous montrerez ainsi à votre destinataire votre sérieux que vous désirez être vu comme un expéditeur sans danger. Vous tissez avec lui un engagement durable. Réussir à integer la liste de contacts de vos destinataires réduira les risques d’atterrir dans les spams et augmente vos chances de ne pas atteindre les onglets de promotions (comme sur Gmail) par exemple.

Exemple de mails avec demandes d’inscription à la liste de contacts (MediaPost et Hacking UI)

media-post

hacking UI

Une autre option pour augmenter votre taux d’ouverture est de créer une campagne pour demander à vos contact qu’ils vous intègrent à leur liste de contacts. Dans la campagne que vous envoyez, expliquez aux destinataires comment vous ajouter.

Etre ajouté à la liste des expéditeurs sécurisés permet par exemple sur Outlook d’afficher le contenu des mails comportant des images. Dans le cas inverse, par défaut Outlook n’affiche pas les images ce qui risque de casser l’effet de votre campagne.

5. La gestion des désabonnements et les préférences des emails

Expliquez à vos clients dans le formulaire d’inscription quel sera le contenu de vos emails et sa fréquence d’envoi afin de lui éviter des surprises plus tard. Si vous êtes un e-maileur fréquent et dans divers domaines, demandez à votre destinataires de choisir les sujets qui l’intéressent. En parallèle, créez une page de gestion des préférences mails. Vous pouvez même rediriger le client vers cette page de préférences lors de l’envoi du mail de remerciement comme le fait Marketingsherpa.

Marketing sherpa envoie six newsletters différentes dans lesquelles ils remercient leurs clients de s’être inscrit et leur demande quels sujets ils désirent recevoir par mail.

marketing sherpa

Chaque email envoyé doit inclure une section permettant de “se désinscrire de la liste de diffusion” et dans tous les cas, chez ActiveTrail, vous ne pouvez pas envoyer d’emails sans cette section incluse.

Vous pouvez créer un lien sur le bouton de désinscription vers la page de gestion des préférences emails que vous aurez mis en place au préalable.

De cette façon, au cours du “désabonnement”, vous pouvez donner à vos abonnés la possibilité de se désinscrire d’un ou plusieurs thèmes plutôt que d’être entièrement retiré de votre mailing.

6. Un nom d’expéditeur et une adresse email à laquelle on peut répondre (ce n’est pas Gmail ou Yahoo)

Le petit “à” est la première chose qui apparaît à vos destinataires dans leur boite Gmail. Si votre nom d’expéditeur s’affiche en No Reply (pas de réponse), il y a de grandes chances que votre mail termine dans les spams. Ne pas pouvoir répondre à vos mails augmente les risques de finir en spam. Créez donc une adresse de réponse ou un nom de destinataire vers lequel se tourner. Assurez-vous cependant qu’il ne provienne pas de Gmail ou de Yahoo. Les grands FAI n’apprécient guère que leurs emails qui ne sont pas envoyés via leur plateforme soit indiqués en tant qu’expéditeur et ils classent souvent ses derniers en spam.

7. Les mots Spams et l’objet du mail

Il existe des mots à éviter, ces mots que vous utilisez et qui vous conduisent directement vers les indésirables.

Pour éviter cela, assurez-vous que votre objet ne comporte pas le champ lexical suivant : “soldes”, “promotions”, “remise” ou les symboles monétaires comme l’euro ou le dollar.

Cela ne veux pas dire qu’il vous est interdit d’utiliser le mot promotion, mais il faut apprendre à l’intégrer à du vrai contenu ou à une thématique. Il faut aussi éviter de rédiger des phrases d’objet trop courtes. En même temps les objets à contenu trop lourd finiront aussi en indésirable donc : trouvez un équilibre !

Si le contenu du mail est une publicité notez-le en objet afin de ne pas être classé en spam.

8. Quelques points techniques

Ne pas tomber en indésirable, c’est aussi être minutieux sur les points techniques. Assurez vous que tous les ALT (noms de vos images) soient mis à jour. Si vous utilisez des éléments graphiques ou animées, vérifiez que votre code d’email soit clair et que les liens et URL du mail sont mis à jour et écrits proprement.

9. Graphisme et contenu du mail

Votre email a besoin de contenu. Google lit ce contenu, il vérifie que ça n’est pas du charabia, et que le contenu colle avec l’objet du mail. Si vous créez des mails en version HTML pensez à joindre une version texte (dans le cas où le destinataire n’ait pas la possibilité de lire le HTML). Pour ne pas terminer dans les spams il faudra maintenir un bon rapport image contenu et veiller à ce que les images soient correctement affichées. Un email qui sera entièrement fait d’image à de grandes chances d’être considéré comme spam.

Le design même de la newsletter a son importance. On connaît même quelques secrets à vous révéler : par exemple, le logiciel Outlook n’est pas très ami de la couleur rouge et a tendance a classifié les mails avec du rouge en spam. En général, les emails avec des couleurs vives et flashy sont susceptibles d’être marqués comme spam. Encore une fois tout est question d’équilibre, et de nuances. Apprenez à doser !

Voici un exemple d’email qui n’a pas été attentif à la plupart des choses que l’on a dit précédemment et à fini en spam.

mauvais email

10. L’utilisation de Domain Keys

Installation du SPF / DKIM / Domain Keys dans votre serveur est essentiel afin de ne pas être marqué comme indésirable . ActiveTrail travaille avec ces normes d’authentification électronique. Après les avoir installé et inclus dans votre système, ne pas oublier de cocher toutes les options que vous désirez utiliser afin que nous assurions l’arrivée de votre mail à bon port !

Voilà, on a terminé, vous semblez paré pour faire de bons emailing. Suivez ces conseils et si vous avez des questions sur le sujet n’hésitez pas à nous contacter.

Pour plus de conseils, visitez notre blog.